Aaron Bruno de son vrai nom et ancien membre des groupes Under the influence of Giants et Hometown Hero à sorti son 3eme album «Here Come the Runts’». Depuis son 1er EP sorti en 2010 avec Awolnation son projet solo, l’artiste à parcouru un bon bout de chemin. Son succès émergera avec précipitation suite à la sortie de son 1er Single Sail en 2011 qui a atteint la 30eme place du Classement Billboard americain.

Aujourd’hui, de retour avec le beau «Here Come the Runts’», Aaron Bruno nous épate avec les mélodies entêtantes de Handyman sublimées des images chaleureuses et sauvages du perfectionniste Ravi Dhar.

«Here Come the Runts’» est tout simplement étonnant de ses belles fondations ! L’ouverture du 14 titres se fait avec le titre du même nom que l’album à la fois envoûtant et progressivement tapant de ses sonorités piquantes. S’en suit un enchaînement de titre plus ou moins effrénés les uns que les autres, jusqu’au fameux Handyman provoquant l’accalmie sur les titres suivants se révélant plus spatiaux, plus folk tel Molasses. Bien qu’un tantinet poussif à certains moment notamment sur Cannonball et l’explosif final du morceau de clôture de l’album: Stop that train.

On est en plein dans la rock’n’roll/pop comme  l’a dit Aaron – « Avec ce disque j’avais vraiment envie de faire un album rock’n’roll/pop . Et je dis ‘pop’ par rapport aux artistes que j’écoutais en grandissant, comme Dire Straits, Born in the USA, The Cars ou Tom Petty » .

Enregistré dans son home studio niché dans la chaîne de montagnes côtières, séparant l’océan pacifique et la banlieue de Los Angeles où Aaron Bruno a grandi, la sensation d’isolement se ressent à travers Here Come the Runts’ . « L’album a définitivement une sensation qui semble parallèle à l’ambiance de cette montagne et de la terre » note Aaron, « C’est comme un enregistrement ‘sans OGM’, il n’y a rien de superficiel dedans, aucune voix n’est retravaillée. Tout est réel ».

Maintenant que vous savez tout, vous pouvez réservez vos places de concert ici .