Le groupe Be Quiet a sorti son dernier EP, «Ichor» en octobre 2015 . J’ai eu le plaisir d’écouter ce groupe totalement par hasard. Les 2 premiers morceaux sur lesquels je suis tombé sont 2 morceaux de leur premier EP, «Primal» .

Les Be Quiet m’ont directement donné l’impression d’être en plein accord avec leurs mélodies. C’est exactement dans ce genre de moment qu’on se dit que ça aurait pu être dommage de rater un groupe que l’on apprécie aussi vite. Heureusement le hasard fait bien les choses . C’est donc tout simplement par aspiration que j’ai voulu poser quelques questions au Be Quiet afin de me pencher un peu plus sur leur parcours et leur façon de travailler ensemble.


Tout d’abord quelle est l’origine du groupe ? 

A la base Be Quiet c’est un groupe de collégiens formé par Ben (chanteur du groupe) et Quentin (Batteur), qui a joué pas mal de concerts sur les tremplins pour « jeunes » qui ont permis de faire des rencontres et donc d’intégrer de nouvelles personnalités au groupe. Ce qui a amené à la formation actuelle. (Ben au chant, Louis à la guitare, Quentin à la batterie, Matei aux synthés et moi (Pierre) à la basse).

Et pourquoi « Be Quiet » ? 

Une simple histoire de ventilateur pour ordi qui marchait pas lors de notre premier enregistrement.

Au moins ça a la classe d’être plutôt original ! On a vu que vous aviez actuellement produit 3 EP. Dans l’ordre chronologique: «Primal»,  «Affliction» et enfin «Balek». Pourquoi cette préférence pour ce format destiné à un  nombre limité de titres ? 

On préfère le format EP car il représente surement moins de risques pour un jeune groupe comme nous, cela nous permet d’avoir de l’actualité plus souvent et de sortir des titres sans se mettre trop de pression. Mais cela peut changer. Si jamais on réussit à trouver de bons partenaires, qu’on a de bons titres, et qu’on sent que c’est le moment alors on sortira un album.

On retient de petites sonorités à la Chain of Gang of 1974, Dépêche Mode ou  encore Metronomy qui accompagnent vos touches personnelles. Au sein de votre  EP «Balek», il y a comme un penchant un poil plus agressif que dans les précédents.  Cette tendance est elle un choix prémédité ou simplement une pulsion dans votre  lancé du moment ? 

Sur le dernier EP je dirais qu’on a réussi à trouver un son qui nous ressemble plus, qui est propre à nous-même, qui est moins inspiré des groupes qui nous influençaient trop sur les premiers EP. Le côté agressif est donc venu naturellement parce que c’est ce qu’on aime! Il faudrait d’ailleurs qu’on réussisse à plus exprimer ce côté agressif qui nous caractérise en concert lorsqu’on enregistre nos EP.

Vous avez actuellement essayé plusieurs studio: « L’atelier » à Vensac pour enregistrer les maquettes de «Balek», puis vous avez continué avec de nouvelles prises et le mix dans le studio charentais « machine à rêves studio ». Sur quoi se base votre choix pour un studio hormis le prix? (même s’il est bien évidemment important). 

Evidemment pour un petit groupe comme nous le prix est déterminant. « L’atelier » est un très bon studio dans lequel nous avons nos habitudes et qui nous permet d’enregistrer depuis maintenant presque 5 ans, on a dû aller du côté de « La Machine à Rêves » pour des questions de timing en fait, mais le bouche à oreille nous avait permis d’entendre parler de ce studio, on y a découvert de  nouvelles façons de bosser et cela nous a permis de trouver de nouvelles sonorités et une nouvelle façon de mixer les morceaux grâce aux talents de l’ingé son qui y travaille !

Vous avez été au studio Ferber actuellement il paraît! les Black Sabbath, Bashung, The Kills, Gainsbourg ou encore Metronomy, Oxmo Puccino et bien d’autres sont  passés par là ! ça doit faire quelque chose quand votre tour arrive.

Oui on a eu de la chance de passer 2 jours dans le studio A du studio Ferber grâce au tremplin « converse avant-poste » et c’est vrai que lorsqu’on est arrivé on a été impressionné par ce grand studio et ce matos! Et puis on se dit que des gars comme Nick Cave ou Gainsbourg sont passés par là, ça met la pression, mais une fois lancés on a pris beaucoup de plaisir à bosser dans de telles conditions.

Function de l’EP «affliction», Infancy, Primal sur «Primal», Flood et ichor sur «Balek»  sont nos morceaux préférés. Lesquels sont les vôtres ? 

On n’a pas vraiment de favoris! Mais mis à part Primal on joue encore en live tous les morceaux que vous citez !

Quelles ont été vos principaux déclencheurs d’inspiration pour vos Ep et leurs  jaquettes ? Plutôt du style: on est à la plage on voit les vagues et on pense à un  rythme. Ou plutôt: On fait de la musique en studio et les mélodies viennent comme elles veulent ? 

Alors ni l’un ni l’autre, pour l’inspiration ça peut venir de beaucoup de choses (gros concerts, séries/films marquants, découverte de nouveaux groupes …) mais en général c’est Louis qui arrive avec une idée, un morceau plus ou moins construit qu’on finalise tous ensemble, on n’est pas le genre de groupe qui arrive à composer tous ensemble… Et les plages on fréquente pas trop, on préfère les bar !

Pour le coup vous avez un bar un peu cool à conseiller ?

Le Casey pub et le Milo’s (sur Bordeaux) sont nos QG!

La générosité a frappé ils vous en proposent même 2! On a vu que vous avez fait la cigale (pas mal quand même) et les 1eres parties de The vaccines et Ratatat. Cool! La prochaine, vous l’espéreriez avec qui si vous aviez la possibilité de choisir ? 

Yes la Cigale c’était vraiment un moment inoubliable, une si belle salle complète sur Paris c’est énorme pour nous. Pour la 1ère partie si on pouvait choisir le rêve serait d’ouvrir pour Radiohead ! 

D’ailleurs, petite anecdote ! Radiohead jouera au festival « Nos Alive » à Lisbonne avec plein d’autres groupes, mais tous les intéressés le savent sûrement déjà ! ce qui est certain c’est qu’on vous souhaite le meilleur pour «Balek», votre dernier EP. vous avez des dates prévues actuellement ?

Oui deux dates cet été dont une à « Transfert » dans l’ancien Virgin de Bordeaux Gambetta.

Bon ben voila vous avez les dates ou il faut poser vos congés ! Vous avez des artistes favoris qui vous font particulièrement vibrer  ?

Massive Attack, Portishead, Radiohead, Sonic Youth, My Bloody Valentine, Boards of Canada, Aphex Twin parmi tant d’autres…

Ok, ça me semble être une belle liste ! En tout cas ce fut un plaisir de discuter avec vous ! Si vous avez un dernier petit truc à nous  dire où des groupes qui vous tiennent à cœur  de partager avec nous et nos lecteurs,  c’est le moment !

La scène Bordelaise est notre coup de cœur !

Bordeaux est la ville rock française comme on dit. Dites-moi, j’ai juré de toujours poser une question un peu bidon à la fin de chaque interview, histoire de sortir un peu du contexte de la musique et d’avoir une dernière info. Donc si ça vous dérange pas…. est-ce que vous jouiez aux Pogs quand vous étiez gosses ? 

Oui Matei est une féru de Pogs, le geek du groupe depuis l’enfance, après le reste on est plus la génération Beyblade, Yu Gi Oh!