Alors qu’en 2016 «Freetown Sound» le 3eme album de Blood Orange voyait le jour, cette année son 4 eme et excellent album, «Negro Swan» a défrayé la chronique. Les clips sortent au compte goutte, notamment Chewing Gum tourné dans le désert et en collaboration avec A$AP Rocky sorti ce début d’Octobre 2018 et la bombe musicale Dagenham Dream sorti en ce début Décembre.

Ce 4eme album introspectif traite de la dépression en général et de la discrimination. « I think that so often in society in order to belong means that we have to like, shrink parts of ourselves » (Je pense que très souvent dans la société nous cachons des parties de nous même afin d’avoir une appartenance) – Dagenham Dream – .

Comme il le dit dans Charcoal baby « No one wants to be the negro swan » (personne ne veut être le cygne noir) ou encore dans Saint « You wish i’d seen the saint you were before » (Vous regrettez que je n’ai pas vu le saint que vous étiez auparavant).  Avec «Negro Swan», Blood Orange alias Devonté Hynes à révélé une pépite qui raconte l’injustice et les aléas de nos existences sur des airs Hip Hop indépendant et RnB de qualités. L’album est dans la continuité de l’excellent «Freetown Sound» qui était également engagé politiquement, notamment entre autre sur la cause noire américaine et le féminisme.

Au cours des 16 morceaux qui composent «Negro Swan» Dev Hynes est entouré d’une équipe très propre: Puff Daddy sur Hope, A$AP Rocky (comme vu plus haut), Tei Shi , l’écrivaine américaine et activiste pour les transgenres Janet Mock, Georgia Anne Muldrow, ou encore du talentueux Steve Lacy.