Synospis: 

Gimme Danger présente la façon dont les Stooges ont émergé et retrace leur histoire en passant par les moments difficiles de leur carrière. Gimme Danger montre leurs inspirations et les raisons de leurs premiers défis commerciaux, jusqu’à leur arrivée au Panthéon du rock.

 Bande Annonce: 

 La critique (Dorian) : 

« Gimme danger » est un documentaire réalisé par Jim Jarmusch sur l’histoire mouvementée du groupe de Détroit, les Stooges et de leur leader Iggy Pop. Le film suit un déroulement chronologique assez détaillé et raconte la turbulente histoire depuis le milieu des années 60 de 4 gars du Michigan qui décident de monter un groupe de rock. Le film donne également la parole aux producteurs, musiciens occasionnels et situe les Stooges dans le panorama des groupes de l’époque (MC5, The Velvet Underground…).

Le film « fourmille » de vieilles images et d’anecdotes qui raviront les fans du groupe (James Williamson, excellent guitariste et 5ème musicien du groupe a suivi des études d’électronique et a travaillé 25 ans dans ce domaine après le split du groupe en 1974) . Les images d’archives montrant un Iggy pop borderline et agressif sont un vrai régal. Les sessions d’enregistrement des albums et le rôle des musiciens sont également intelligemment abordés dans le film. La dernière partie du film consacrée a la résurrection du groupe dans les années 2000 pour des raisons commerciales avec des musiciens vieillissants m’a semblé beaucoup moins intéressante.

Le coté posthume de leur succès a quelque chose de frappant: leurs albums n’ont à l’époque pas rencontré un franc succès, leur musique a explosé avec le mouvement punk à partir de 1977, Iggy ayant été considéré comme l’icône de ce même mouvement punk.

 Verdict:   8/10