Un nouveau projet est récemment né ! Celui de Worms Prestige. Une formation détonante et novatrice. Le collectif rassemble des musiciens de divers horizons musicaux, entre autres du classique, du jazz, de la pop et de l’électro. Ces genres s’accommodent autour des compositions de Nicolas Worms, partisan initiateur du groupe de par ses expériences diverses et une envie commune de Worms Prestige dans son intégralité. L’envie de proposer un genre atypique. En effet Nicolas Worms à l’âge de 24 ans à contribué à plusieurs projets d’envergures différentes, notamment 2 ballets pour l’opéra de Paris, le théâtre du châtelet et un poste de claviériste et arrangeur pour Yael Naim, Alex Beaupain, Modestamente, Tahiti Boy, Soleil Bleu, Moonsters, Uto, Nicolas Ly, Orouni et autres artistes. La musique qu’essaie d’élaborer Worms Prestige se situe à mi-chemin entre toutes ces influences. Le But est d’utiliser toutes les finesses et modulations possibles de ces genres afin de forger un langage musical nouveau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’heure actuelle, un premier morceau intitulé Desnos (novembre 2017) a vu le jour et un second, Beluga Whale Tears for Crimea, titre travaillé à l’initiative de l’Ukrainienne Shura Rusanova, membre du groupe, est disponible à l’écoute et en visuel également depuis ce vendredi 16 mars. 

Beluga Whale Tears for Crimea est un titre engagé sur les convulsions de cette région du monde reconnu comme une ancienne terre de vacances des Ukrainiens. Les images d’archives heureuses accompagnant l’écoute de ce titre prennent feu au compte goutte tout le long du morceau. Les mélodies brûlantes de Worms Prestige témoignent avec efficacité de la puissance des images de Beluga Whale Tears for Crimea. Nous avons là une leçon de rythmique inattendu.

Comme l’a dit Nicolas Worms «Je crois que la plupart des musiques que nous écoutons et produisons aujourd’hui sont des cercles. Quand un morceau commence, nous pouvons anticiper presque complètement la façon dont il se terminera. Nous sommes habitués à des morceaux qui se déroulent comme des pelotes». Ici, l’hétérogénéité ambiante de Worms Prestige de par ses influences diverses nous met nez à nez avec une exploration de la tension dramaturgique qui nous embarque continuellement d’une émotion à l’autre.

Tancrède Derijard Kummer (Batterie), Arthur Jacquin (Chant, Voix, Guitare électrique), Lucas Henri (Contrebasse, Basse électrique), Esteban Pinto Gondim (Clarinette basse, Saxophone alto), Jean Rondeau (Claviers), Shura Rusanova (Chant, Textes), Marie Salvat (Violon) et Nicolas Worms (Compositeur) continuent sur cette belle lancée et préparent actuellement un premier album !